mardi 23 décembre 2014

Des pas, des regards à droite, à gauche, en haut, un voyage dans le temps et des marrons.


Cette maison 1800, rue Faubourg Reine, avec son kiosque abandonné, qui a connu de meilleurs jours.



La vision d'une jolie maison ou d'un bel immeuble me créée toute sortes de sensations. Je l'imagine avant, dans sa gloire d'antan, je pense à son histoire, à qui y a habité, qui y habite, comment est-ce décorer et si par bonheur j'en aperçois un peu l'intérieur par une lumière, je m'éclaire ! 

On m'a appris à marcher en regardant devant moi, mais il est tellement plus plaisant de lever les yeux, les toits me fascinent et on y découvre toutes sortes de choses extraordinaires.

Dijon regorge de jolis endroits, de belles avenues comme Victor Hugo, que je parcours chaque jour ne me lasse pas, c'est un réelle plaisir pour les yeux.

Alors voici quelques jets, malgré que les lignes et perpectives avons encore beaucoup de choses à nous dire.

D'avance, je vous souhaite un joyeux réveillon et jour de Noël !

En haut, un immeuble un peu lugubre, que l'on se plait à regarder. Il me projette un univers où les formules magiques auraient leurs places.
En bas, dans le quartier des antiquaires, une mine d'or. Une cohabitation de toutes époques, avec en second plan la verrière de la librairie Gilbert et en hors champ l'église Notre-Dame.






Vendeur de marrons, Place Grangier et les décorations de Noël qui conduisent rue musette.



1 commentaire:

  1. J'adore cette maison très bizarre derrière le parc de l'Arquebuse aussi, j'aimerais tellement me faufiler à l'intérieur pour voir comment est la décoration! En tout cas tes dessins sont vraiment très beaux, je reconnais bien les quartiers de Dijon que j'affectionne aussi ;)

    RépondreSupprimer

.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...